Cat La suite 2

Ben Esra telefonda seni bosaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Athletic

Cat La suite 2Au cours de nos discussions et des deux expériences passées avec R et le voyeur, j’avais remarqué que Cat n’avais jamais été dans la demande. Son excitation n’était venue que de la situation que j’avais provoquée. C’était d’être exposée, voir exhibée qui déclenchait chez elle cette forte excitation et sa soumission à son (et mon) plaisir. Ceci se confirma quelques temps plus tard.Nous avions un couple d’amis Christian et Gisèle, que nous rencontrions très souvent pour des apéros ou des soirées sympa. Gisèle dut partir chez une de leur fille pour l’assister dans la préparation de la naissance de son premier enfant. Christian, pris professionnellement ne pouvait l’accompagner et est donc resté chez lui, il irait la rejoindre plus tard, au moment de la naissance. Le sachant seul et ayant le weekend de libre nous lui avons proposé une sortie resto ciné le samedi soir qu’il s’est empressé d’accepter.La soirée resto s’est agréablement passée, les conversations furent animées, voir un peu grivoises mais sans vulgarité, en personnes de bonne compagnie. Cat était resplendissante, légèrement sexy, tout à fait à mon goût. De plus je savais qu’en dessous de sa jupe droite elle portait des bas et un string dentelle affriolant. Bas dont elle avait bien du mal à en cacher la lisère quand elle était assise. Au cinéma il ne se passa rien du côté Christian, ma main caressante ne fit aucune rencontre ni sur ses cuisses ni plus haut quand je parvins à son string. Par contre j’y trouvais un string bien humide. Elle acceptait mes attouchements, ses cuisses enserrant ma main heureusement bien cachée par son blouson posé sur ses genoux. Je décidais alors de stopper mes caresses, la laissant insatisfaite mais je ne voulais pas la voir jouir en plein ciné à côté de notre ami.A la sortie du ciné nous raccompagnâmes Christian à son domicile ou il nous invita pour un dernier verre. Nous marchions dans la rue et Cat était quelques fois un peu devant nous. Nous admirions en blaguant la forme des ses jambes, de ses cuisses et de ses fesses bien rebondies. En riant elle nous traita de sales gosses mal élevés, mais accentua le roulement de ses hanches.Arrivé chez lui nous nous sommes installés dans son salon, de par et d’autre de la table basse, Christian dans un fauteuil face à nous assis ataköy escort dans le canapé. Nous avons continué la soirée en bavardant, blaguant et en buvant, vodka orange je crois. Cat était souvent au centre de la conversation et elle nous remettait en place avec un petit sourire coquin. A un moment Christian nous dit qu’il appréciait la beauté des jambes de Cat et qu’il avait toujours eu envie de voir ses cuisses. A ces paroles je vis le visage de Cat changer subitement. Elle avait la bouche entre ouverte comme pour dire quelque chose mais aucun son n’en sortit. Je lui demandais « Tu veux lui montrer? » Elle ne répondit pas mais avait ce regard fixe tourné vers moi que je connaissais bien. Je lui pris la main et me levant la fit se lever. La lumière n’était pas très forte mais nous éclairais juste ce qu’il faut pour voir sans deviner. Je passais derrière elle, la prit par la taille et lui murmurait à l’oreille « Vas y, montre lui » en lui embrassant le lobe de l’oreille. Elle ne répondit pas mais laissa mes mains descendre sur ses hanches puis plus bas. Je les remontais très lentement, entrainant le tissu de sa jupe dans le mouvement. Christian n’en perdait pas une miette. Les yeux écarquillés, comme hypnotisé il fixait la lente remontée de la jupe qui dévoila la lisière des bas et la chair au dessus. J’arrêtais le mouvement au ras du string qui resta caché.Je regardais Christian et lui dit « Je parie que tu voudrais bien en voir plus », Au « Oui » de Christian se mêla un grognement qui ne voulait dire ni oui ni non et qui provenait de la gorge de Cat.Cat avait alors renversé sa tête en arrière sur mon épaule et se laissait complètement aller.Doucement je fis alors remonter la jupe pour dévoiler le string dentelle qui ne cachait pas grand-chose de sa toison qu’elle avait brune et dont on devait très bien distinguer le triangle. Je vis Christian s’essuyer le front, déglutir plusieurs fois et dire « Bon sang que tu es belle, quelles belles cuisses » je lui répondis qu’avec Gisèle il devait aussi être gâté. Ce qu’il ne nia pas car sa femme était aussi très belle bien qu’un peu plus ronde que Cat.Je déplaçais ma main vers le string de Cat et commençait à l’effleurer doucement en même temps je fis signe à Christian de se rapprocher pour mieux bakırköy escort voir. Ce qu’il fit en venant s’assoir face à nous sur la table basse. Il était tout près du sexe de Cat et devait sentir son odeur.Je poursuivis en écartant légèrement le côté du string pour dévoiler un peu de son pubis fourni. Je jouais quelques instants avec ses poils puis, repoussant le string sur le côté je dévoilais carrément le sexe de Cat à la vue de Christian. On voyait qu’il avait chaud et qu’il était tendu, le regard très concentré sur le spectacle que nous lui offrions.Je me mis à faire doucement aller mes doigts entre les lèvres de la chatte de Cat, m’attardant sur son clitoris. Elle émit plusieurs gémissements qui n’étaient pas de réprobation. Christian me regarda « Je peux toucher ? » Grognement encore incompréhensible de Cat qui ne bougea pas, clin d’œil approbateur de ma part en réponse. Les mains de Christian partirent à l’aventure en douces caresses aller retour sur les jambes et les cuisses de Cat. Ce jeu dura quelques minutes sans que les mains de Christian ne dépassent la zone de chair au dessus des bas.A un moment les deux mains de Christian enserrèrent une de ses cuisses de Cat. La main qui caressait l’intérieur de la cuisse entra en contact avec ma main sur sa chatte. Je lui abandonnais alors le soin de prodiguer ses caresses sur le pubis de Cat en retirant ma main qui vint se poser sur sa poitrine. Bientôt je sentis que le mouvement devenait plus rythmé et un clapotis me fit comprendre que des doigts avaient pénétré Cat. Son bassin se mit d’ailleurs à onduler plus fort projetant son pubis vers l’avant. Elle gémissait doucement toujours appuyée sur moi, arquée en arrière, sa tête calée dans mon cou. Je sentais son souffle s’accélérer contre mon oreille qu’elle mordait de temps en temps. J’étais moi aussi dans un état d’excitation intense et très à l’étroit dans mes sous vêtements, bien qu’ayant perdu le contact de ses fesses. Soudain Christian baissa le string jusqu’aux genoux de Cat et je le vis approcher sa tête de son pubis. Je la sentis alors écarter ses cuisses s’offrant sans retenue à la bouche qui s’avançait. Elle me murmura à l’oreille, « Il va me lécher, Ohhhh ! J’adore, il me fait jouir… chériiiii, tu le laisses faire… Ahhhh… Ouiiiiii bahçelievler escort ». Elle prit la tête de Christian dans ses mains donna un grand coup de pubis en avant et parti dans une grande jouissance que Christian accompagna de ses succions jusqu’à ce que le corps de Cat se détende.Christian se retira, il était un peu penaud. Cat baissait la tête se demandant visiblement comment cela avait put arriver. Pour éviter toute gène je priais Christian d’aller nous chercher des rafraichissements qui seraient bienvenus.Cat remis de l’ordre dans sa tenue en me disant, « Tu es fou… Ohhh… et avec Christian … » « Hé ! Tu t’es laissé faire, non? » « … » « Et tu as bien pris ton pied il me semble. » « Mais que vas dire Gisèle si elle l’apprend. » « Rassures toi, il ne dira rien et nous non plus. Il est trop content de cette soirée et de ce que nous lui avons permis, pour tout gâcher en bavardant. » « Oui… mais je vais me sentir coupable la prochaine fois que je la verrai. » « Ca s’est une autre histoire, on en reparlera. »Christian revint avec les boissons fraiches, l’air toujours embarrassé. Je lui dis « Rassures toi Christian, il ne s’est rien passé de sérieux ou de grave. Tu as assouvit un fantasme qui te taraudait apparemment depuis longtemps et Cat en a bien profité, moi aussi d’ailleurs. On garde le silence et Gisèle n’en saura rien. Ce sera notre petit secret à tous les trois.»Il acquiesça et nous avons terminé la soirée en bons amis que nous étions et que nous sommes restés. Ce qui ne nous a pas empêché à l’occasion de se remémorer, discrètement, ces instants de folie que personne n’a regretté. Le retour à la maison fut torride, Cat était déchainée. Nous n’avons pas dépassé le salon ou notre canapé a vu se dérouler des scènes d’amour très intenses. Elle qui d’habitude était plutôt soumise dans la pratique de la sodomie me demanda même de la prendre par ‘’son petit trou comme la salope qu’elle était ‘’. Elle y prit une jouissance profonde alors que je la défonçais sans ménagement en la traitant de ‘’petite pute tout juste bonne à se faire enculer’’ ainsi que d’autres mots ou expressions vulgaires qu’il n’était pas dans notre habitude d’utiliser mais qui lui faisait crier des « Ouiiiii… » suraigus marquant sa jouissance. Une autre voie était elle en train de s’ouvrir ?Elle m’avoua aussi entre deux étreintes et baisers que si Christian avait voulu continuer elle serait certainement allée plus loin avec nous deux. Les prénoms de nos amis ont été changés. Ce récit est personnel, merci de ne pas le recopier ni de le reposter sous une autre identité.

Ben Esra telefonda seni bosaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Leave a Reply

E-posta hesabınız yayımlanmayacak. Gerekli alanlar * ile işaretlenmişlerdir