JE SUBIS LES ASSAUTS DE DEUX VIGILES

Ben Esra telefonda seni bosaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

JE SUBIS LES ASSAUTS DE DEUX VIGILESCe matin, j’ai mis mis mon plug puis enfilé mes bas résille et un petit string , puis mis mes vêtements d’homme par dessus et un tube de lubrifiant et 4 préservatifs dans la poche au cas ou j’aurai une occasion.Je décide d’aller faire du shopping dans une grande surface où je me rends assez souvent pour fureter dans les rayons. Ce jour là il n’y a pas beaucoup de monde.J’achète deux petits hauts ainsi qu’un petit slip en dentelle qui me plaît bien, je passe un peu de temps dans un rayon qui propose une multitude de bijoux fantaisie qui me plaisent bien. De temps en temps, je vois un vigile qui passe pour surveiller discrètement les clients ; c’est un grand black, la cinquantaine, au physique plutôt craquant.Je décide de tenter le coup pour me faire surprendre.Je glisse sans trop de discrétion, un bracelet fantaisie dans ma poche et vais vers les caisses.Je paie mes quelques achats de fringues et, au moment de sortir, l’ agent de la sécurité m’accoste et me demande de le suivre pour une simple vérification du ticket de caisse.Je le suis et, il me fait entrer dans un bureau, et referme la porte derrière moi en me demandant de m’asseoir. Il me demande ce que j’ai acheté, je lui montre donc mes quelques achats et le ticket de caisse.Et là il me dit d’un ton toujours calme et courtois : « vous n’avez rien d’autre à déclarer », je suis un peu étonné de sa question et je réponds : « non ».Il me demande si je veux bien vider mes poches devant lui sur son bureau. Je m’exécute et sors mon porte feuille, mes clefs, mon téléphone et un peu de monnaie ainsi que le lubrifiant, les capotes et pour finir le bracelet.Le gardien me regarde interrogateur et me dit : « et ça c’est quoi ? »Je fais mine d’être gêné et réponds: « mais je ne sais pas .ce n’est pas à moi, je n’ai pas acheté ce genre d’article »L’agent répond : « Je vois que vous ne l’avez pas acheté car il n’est pas sur le ticket, ce n’est pas bien de faire ce genre de chose »Il se met à me faire la morale en me disant que dans ce genre d’affaire je risque des poursuites.Bon me dit-il, je fais pendik escort bayan quoi j’appelle la police, car il y a bien vol, et peut être avez-vous dérobez et cachez autre chose sur vous.Je réponds : »Mais non monsieur vous vous méprenez, je ne suis pas un voleur, j’ai de quoi le payer ce bijou, j’ai dû le mettre dans ma poche sans faire attention. »« C’est trop facile et ce n’est pas comme çà que çà marche « me répond le type en me regardant avec un petit sourire en coin.« Je vais devoir faire une fouille » dit-il, « ou vous acceptez que je le fasse moi-même, ou je téléphone aux gendarmes qui enverront une personne, mais il y aura obligatoirement, comme pour toute intervention un rapport.En l’écoutant, mes mains deviennent moite, je suis venu pour vivre ça et je n’avais qu’une envie me déshabiller devant lui et me faire baiserLe gardien me demande de me tourner face au mur en tendant les bras vers le haut et en appuyant les mains sur le mur. Il se place derrière moi et commence à me palper les épaules, les bras, le dos, il passe ses mains devant moi. Je sursaute en poussant un cri. Il me pelote allègrement en profitant de la situation. Je lui dis sur un ton un peu agressif : « ne vous gênez pas » et il me répond : « c’est comme vous voulez, je peux appeler la police » sans réponse de ma part il continue, il descend sur mon ventre puis passe sur chacune de mes jambes et monte un peu plus haut sur mes cuisses qu’il palpe et caresse allégrement et me met la main entre les fesses.Bien évidement, il sent un objet dur, mon plug, et me demande de baisser le pantalon.J’obéi laissant apparaître le haut de mes bas, mon string et mon joli petit cul sur lequel il ne manque pas de faire quelques commentaires désobligeant, il me demande alors d’écarter les jambes et de me pencher en avant. Il se baisse et reprend sa fouille;il passe sa main entre mes cuisses en suivant ma fente et en frottant mon sexe, puis écartant mon string, il retire le plug d’un coup sec.Je sursaute en me raidissant et en m’éloignant de lui je fais mine de m’indigner et je crie qu’il n’a pas le droit escort pendik de faire ce qu’il est entrain de faire.Il ne répond pas, et arrête de me fouiller, il fait quelques papiers puis il me dit qu’il doit prévenir son supérieur comme c’est la règle lorsqu’il surprend quelqu’un en infraction.Je le regarde et lui demande si on ne peut pas trouver une solution en lui proposant de payer la valeur du bijou et me laissant tomber à genoux devant lui, je lui caresse la bite à travers son pantalon.Il me regarde avec un petit sourire en me disant que çà ne marche pas comme çà car il doit rendre des comptes à ses supérieurs.« Je ferais tout ce que vous voulez lui dis je ; finissons en et laissez moi partir.Il me regarde en me disant : »OK, si tu es très gentille avec moi , (il se met à me tutoyer et parler de moi au féminin),je veux bien classer l’affaire et te laissez partir. »En le regardant, je crois rêver, ce n’est pas possible, mon plan a fonctionnéAlors, je lui répond: « d’accord, faites de moi ce que vous voulez » Il dégraffe son pantalon, baisse son caleçon et sors sa bite. Il me demande d’ouvrir grand la bouche, et de le sucer. Elle est grosse et assez longue j’ai un peu de mal à la faire entrer dans ma bouche ; je le suce avec ardeur et après à peine 2 minutes, il gicle abondemment son sperme assez épais dans ma bouche qu’il me demande d’avaler. je m’exécute avec plaisir, un peu déçu cependant de la rapidité avec laquelle il a joui.il me demande de m’allonger sur le bureau et me donne sa queue à nettoyer, il n’a pratiquement pas débandé, il vient entre mes cuisses qu’il m’écarte en grand. Je sens 2 doigts entrer dans mon cul puis il prend une capote sur le bureau, met du lubrifiant et sa bite se promène contre mon anus. Il est encore plus gros que tout à l’heure, sa tige est bien raide, me regardant il fait mine de m’enfiler.Après avoir joué un petit moment il appuie légèrement son gland sur mon trou du cul, mon trou du cul s’écarte et je sens son chibre entrer lentement, une tension monte en moi. Il me rentre sa queue presque entièrement et là il commence des va pendik escort et vient puissants et brusques. Il me remplit le cul à chacun de ses mouvements, la sensation est tellement forte que je n’ai pas tardé à ressentir un premier orgasme,.« cela a l’air de te plaire » me dit-il… Il m’a pénétré dans toutes les positions pendant une bonne heure. C’était très fort. Il me donnait un tel plaisir une telle jouissance.Après un certain temps, il s’est allongé sur le sol et me demanda de venir m’empaler sur sa tige à la verticale. Sa tige était toujours aussi raide, il me demanda de descendre lentement en m’accroupissant. J’avais honte, car il devait contempler mon anus qui s’ouvrait devant ses yeux au fur et à mesure que je descendais pour m’empaler sur son vit.J’ai soudain entendu la porte s’ouvrir, quelqu’un est entré. Vous devinez sûrement la suite, un homme que je ne voyais pas est venu derrière moi, a présenté une queue à l’entrée de mon petit cul. il à appuyer son gland à l’entrée de ma petite grotte qui finit par céder à la pression et j’ai pris 2 bites blacks dans le cul !Quand il me pénétra, je sentis son gland passer la frontière de mon anus je poussais un grand cri de douleur, après quelques va-et-vient, la douleur s’estompa pour faire place à une vague de plaisir.Quelles sensations nouvelles et indescriptibles de plaisir, de jouissance et de douleur à la fois. Je n’en pouvais plus, je hurlais de douleur et de plaisir, mon cul mouillait, je me faisais pénétrer par 2 grosses queues par deux inconnus en même temps. Mais quel pied.« Salope « me dit un des deux hommes, » toi tu es une chaude »… Après m’être fait littéralement labourer, je sentis un des deux qui me sodomisait se crisper, il s’est immédiatement retiré, il m’a redressé et m’a joui au visage et sur le torse. en me regardant dans les yeux il me traita de salope. L’autre se libéra à son tour après avoir joui dans la capote.J’étais anéanti et à la fois heureux d’avoir pris autant de plaisir sous les coups de bites de ces deux inconnus, le vigile me dit que je pouvais me rhabiller et disparaître et que bien évidemment, il ne s’était jamais rien passé, pas de vol pas de viol.Ils m’ont rendu mes affaires et demander mon numéro de téléphone et m’ont assuré qu’ils me rendraient visite un des vces jours prochain. J’attend avec impatience !

Ben Esra telefonda seni bosaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Leave a Reply

E-posta hesabınız yayımlanmayacak. Gerekli alanlar * ile işaretlenmişlerdir