Découverte de la soumission 14

Ben Esra telefonda seni bosaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Ass

Découverte de la soumission 14STÉPHANIE est allongée dans la baignoire, elle est recouverte de mousse. Ses seins semblent flotter comme par magie, ses tetons pointent avec une troublante insolence. J’ai vraiment de la chance, c’est la plus belle, la plus sensuelle, la plus désirable femme du monde, je suis amoureux, c’est sur. _Vient me laver mon juju, c’est tellement agréable quand tu t’occupes de moi, commence par mes pieds, après tu me frottera le dos s’il te plaît. Tu faisais quoi ?_Je remplis un questionnaire que m’a donné PATRICIA. _ Ah oui, elle m’en a parlé, c’est bien tu fais tes devoirs, n’oublie pas ton cahier aussi. Frotte bien mes pieds oui c’est bien, masse les un peu plus fort, oui bien en profondeur… Tu sais, j’aime beaucoup te lire, c’est vraiment passionnant, c’est tellement instructif. Je te découvre enfin totalement. Tu décris si bien tes émotions, tu parles de tout avec une précision délicieuse, sans aucune retenue, j’adore. De plus,je ne sais pas si tu est conscient mais tu me donnes un pouvoir immense mon juju. Alors, avant de te lire ton cahier intime, je veux savoir comment tu te sens ? Que tu penses de ses derniers jours. _Je me sens très bien. Un peu mal au cul mais sinon je vais très bien. _D’accord, je comprends. Je sais, tu as vécu beaucoup de nouvelles expériences ses derniers jours. Alors dis moi vraiment. Veux-tu que ça continue ?_Comment ça ? quoi ?_c’est simple comme question. Veux-tu continuer ?_C’est que je ne suis pas posé la question. Je ne sais pas,…. _Écoute moi, je ne veux pas te brusquer ni te faire peur. j’ai beaucoup parlé, tu t’en doutes, avec PATRICIA. J’ai compris beaucoup de choses. Je ne veux que ton bonheur et surtout notre bonheur. Je t’aime. Tu me connais je n’ai jamais été très intéressée par toutes tes histoires de domination et de soumission dont tu me parlais. Mais PATRICIA m’a ouvert des perspectives nouvelles. Je te vois différemment, je nous voit autrement, surtout je me découvre aussi, tout ça me plaît beaucoup. Notre couple devient encore plus fort. Donc julien, je veux que tu réfléchisse bien, prend ton temps. Continue d’être honnête avec toi et avec moi. Tout d’abord sache que tout ce qui se passe avec les filles au travail peut s’arrêter demain. On en a parlé toutes ensemble. Elles l’on promis. Tout peu redevenir comme avant à ton travail ou presque. De plus on sait tous les deux que ce n’est pas ton petit salaire qui nous fait vivre. Je veux que tu fasses le choix pour toi et pour nous bien entendu. Quoi que tu décides je le respecterai.Je t’aime. _Mon Amour, Je ne sais pas quoi dire maintenant. C’est tellement troublant tout ce m’arrive. Même dans mes phantasmes les plus fous, je n’ai jamais imaginé vivre autant de choses. _Tu sais que pour moi aussi mon juju, j’ai découvert un monde fascinant et très excitant. Je suis vraiment très ému. Mon Épouse aime vraiment tout ce qui nous arrive. Je suis nu à genoux, je frotte le dos de STÉPHANIE. Je ne peux pas lui cacher mon érection. Parler de ma soumission m’excite beaucoup. Elle me demande si je veux continuer d’être juju, d’être son mari soumis, de devenir réellement son esclave. Elle me laisse le choix. Sa peaux est douce, elle a un corps magnifique. Je l’aime. _Laisse moi maintenant, tu as des choses à faire et une décision à prendre. Écrit aussi tout ça sur ton cahier, on en reparle quand tu auras finit. Julien sache que tu es l’amour de ma vie. Tu es mon mari, j’ai choisie de me marier avec toi. Je suis vraiment heureuse. Je t’aime.Tu m’as entendu ? _Oui STÉPHANIE, je t’ai bien écouté. _Alors va finir tes devoirs. Après un long baiser, je la laisse à son bain. Mes devoirs! Je me retrouve devant le questionnaire. Qu’est ce que je fais ? Est-ce que je veux arrêter tout ?En même temps remplir ce questionnaire m’excite, je bande. Je ne peux pas me mentir. J’aime vraiment tout ce qui vient de m’arriver. Est-ce que je veux arrêter ou continuer ?Ma décision est prise.Sans hésitation, je m’installe devant le questionnaire. J’écris , je réponds, explique, détaille, développe,… Je dévoile tout. Sans filtre ni pudeur. Je fais le choix de me soumettre volontairement à toutes leurs demandes, de répondre à toutes leurs questions….Je suis tellement appliqué que je n’ai même pas entendu mon Épouse entrer dans le salon. C’est son parfum, bahis firmaları qui illumine toute la pièce, qui me fait lever la tête. Elle porte une serviette autour du corps, une autre entoure ces cheveux mouillés. Elle est belle, elle est magnifique. _Je n’ai pas encore fini, tu veux lire les premières pages ?_Comment ça? tu réponds au questionnaire ?_oui, j’ai fais mon choix. _c’est à dire soit plus clair. _Je souhaite continuer d’être juju. _Donc tu réponds à toutes les questions ? Et tu veux que je lise les premières réponses?_Oui mon Amour.Je me lève, je m’agenouille devant elle. Je lève la tête. Le moment est solennel. Je sais au plus profond de mon être, que je désire depuis toujours: appartenir corps et âme à mon Épouse. _S’il te plaît, puis-je te demander quelque chose, si tu le souhaite bien entendu.Veux-tu devenir ma MAÎTRESSE? Je souhaite sincèrement du plus profond de mon âme t’appeler MAÎTRESSE ?L’instant est magique. Elle est tellement heureuse, son visage rayonne de bonheur. Elle a les yeux brillants, elle pleure.Elle me prend le visage à deux mains, nos yeux sont aimantés. Elle s’approche, son baiser est intense. _je t’aime JUJU. _moi aussi, je t’aime “Maîtresse STÉPHANIE”. Elle détache la serviette, elle est nue devant moi. Elle me regarde de haut, sûre d’elle, puissante. Sa beauté me subjugue._je t’aime, Maîtresse STÉPHANIE.Tu es absolument magnifique, tu es la plus belle femme du monde.Je suis tout à toi, mon corps, mon coeur, mon âme t’appartiennent. Merci. _Merci à toi mon juju, ton cadeau est la plus belle des offrandes. Tu es magnifique aussi. Je t’aime mon juju. Embrasse moi, montre moi ta dévotion, ne met pas ta langue, juste tes lèvres. Oui approche ton visage, tu es à la bonne hauteur. Très bien, c’est parfait continue. Tu vas faire absolument tout ce que je veux maintenant, tu es mon mari dévoué et obéissant. _Oui Maîtresse STÉPHANIE. _Mon juju, si tu savais à quel point c’est bon de se sentir adulée, vénérée, je me sens si puissante. Oui tu sens comme je suis excitée, je mouille, je coule comme une fontaine, ouvre grand ta bouche, avale, régale toi. Stop. Arrête, tu vas me faire jouir. Et puis non, continue, sert toi de ta langue maintenant, oui, plus haut, là c’est parfait.Ouiii mon clito, continue, ouiii plus fort, plus vite, oui aspire, ouiiiiiiiiiiiii.Tu c’est trop bon mon juju. Tu es vraiment très doué. Tiens ne bouge pas, tu vas avoir une stimulation supplémentaire pour finir tes devoirs. C’est tellement bon de me frotter la chatte sur ton visage. Stop, on arrête tu vas encore me faire jouir. Parfait, tu as le visage luisant du plaisir de ta Maîtresse. Allez finit la récréation, tu as des devoirs à terminer. Donne moi les feuilles. Il te reste 30 questions, bien. Après tu n’oublies pas ton cahier, il me tarde de te lire. La nuit dernière à été exceptionnelle et cet après-midi fut très riche aussi. Je te laisse, je dois téléphoner. Si tu as terminé avant, installe toi devant le DVD de tes exploits et attend moi. Je t’aime mon petit juju. Un baiser sur mes lèvres, elle a disparu. Je retourne à mes écrits, je bande comme un fou.Ça y est elle veut bien être ma Maîtresse. Je suis le plus heureux des hommes. Je n’ai aucune idée de la suite, cela n’a pas du tout d’importance.Ce qui compte maintenant c’est de satisfaire mon Épouse. Elle seule compte. Je ne veux que son bonheur. Je lui fais entièrement confiance. Je me sens léger, heureux, libéré.Sa saveur est absolument divine, je l’ai partout sur moi et en moi, son goût est le plus puissant aphrodisiaque du monde. Les questions s’enchaînent rapidement, oui j’aime ça, non je ne pratique pas ça,… Une heure plus tard je suis devant mon cahier, le questionnaire est rempli. Par où commencer ? La soirée, la nuit?j’ai découvert un monde insoupçonné. Je me suis découvert. Écrire me procure une émotion si troublante si excitante. Je n’ai même pas entendu STÉPHANIE qui, sans un mot vient récupérer les dernières feuilles. La nuit dernière, elles m’ont cassé, humilié, elles ont brisé mes barrières, mes limites.Mais surtout, elles m’ont libéré. Je n’ai plus honte de mes désirs. Je peux accepter maintenant toutes leurs demandes sans crainte d’être rejeté ou jugé. Elles ont un réel pouvoir sur moi. Je ne suis pas un homme faible, je ne suis pas un lâche. Je me soumets à leur kaçak iddaa autorité naturelle. Je sais ça va à l’encontre de toute la société patriarcale. Les “hommes” (les mâles) dominent les FEMMES depuis des siècles dans notre société occidentale.Je suis heureux de pouvoir dire, de montrer que je suis fier de vous obéir, et de vous servir MESDAMES. Mes émotions de cette nuit sont tellement puissantes. La description de mes ressentis m’apporte en fait une meilleure compréhension. Je comprends vraiment l’intérêt de cette mise à distance par l’écrit, c’est nécessaire et essentiel pour mon évolution. Cette introspection m’oblige à être honnête avec STÉPHANIE et avec moi même. Je ne triche plus avec mes sentiments, je n’en ai plus honte. Depuis toujours, ce désir est présent. Que dire de CORINE ? C’est la meilleure amie de mon Épouse. Je ne suis pas amoureux d’elle, je ne l’ai jamais été, je suis juste un serviteur zélé, excité par sa féminité et mon désir d’être soumis. J’écris, je note toutes mes pensées, je me livre totalement. Le temps passe vite. STÉPHANIE est venue plusieurs fois, elle a ramené toutes les feuilles du questionnaire. _Je vais me coucher juju, continue. _Je n’ai pas finit mon Amour. Désolé, excuse moi. _Ce n’est pas grave mon juju, continue, applique toi, c’est vraiment génial tout ce que tu as écrit, je ne pensais jamais que tu ailles aussi loin dans tes réponses. PATRICIA et les filles vont alluciner, à tout à l’heure, je suis très très fière de toi mon juju. _Merci mon Amour de Maîtresse. Quatre heures du matin, je ferme le cahier heureux. Je pars me coucher, je ne réveille pas STÉPHANIE, elle a une grosse journée de travail qui l’attent.On se réveille en même temps, la journée s’annonce belle. Petit déjeuner tous les deux en terrasse, le soleil va être chaud aujourd’hui. Une bonne douche, un nettoyage approfondi, un petit rasage de partout, il faut que je demande si une épilation définitive peu être possible. Départ au travail, je suis le premier comme d’habitude, je me dénude dans la cuisine. Tout est prêt quand mes collègues arrivent. Je pose la chemise rose sur la table. Les discussions vont bon train, je les serts, avec encore plus d’application et d’enthousiasme. Une voiture arrive, c’est MANON, elle nous informe que la réunion se fait à l’entrepôt. La directrice doit arriver. PATRICIA me regarde longuement. _Habille toi, mais ne met pas ton caleçon. Tu continues comme d’habitude et tu assumes. _Quel dommage, tu es si mignon tout nu, ironise LAETITIA. Quelques minutes plus tard, la directrice arrive une poche de vienoiserie à la main. Elle salut chaque collègue pendant que j’installe le café, le thé et les vienoiseries sur un plateau. Je suis le dernier qu’elle salut. _Bonjour Julien, je vois que tu as tout bien préparé, c’est surprenant mais bien agréable. _Bonjour Madame la directrice. Je suis le seul qui l’a salué ainsi. Elles l’on toute appelé par son prénom et l’on tutoyé. Tout le monde est installé, je suis le dernier assit. L’ambiance se détend vite, Madame S, nous explique rapidement son parcours et les grandes lignes de son management. Elle ne souhaite pas tout révolutionner.Notre service fonctionne très bien, les enquêtes de satisfaction sont excellentes, les retours très positifs. Elle veut simplement être proche de ses salariés et faire son maximum pour améliorer nos conditions de travail. La discussion est agréable, chacune parle de son poste, de ses conditions de travail,… Plusieurs fois je me lève pour servir un café, apporter du sucre, débarrasser. La directrice ne fait pas de remarques sur mon attitude, mais j’ai l’impression que rien ne lui échappe. Je réponds moi aussi à différentes questions d’ordre technique et pratique. MANON nous présente des documents pour améliorer le travail. Le contrôle qualité. La Réunion devient rapidement une vraie réunion de travail. Les dossiers passent de main en main. PATRICIA à un moment ouvre le dossier rose, elle fait mine de le feuilleter, elle repose les feuilles sur la table, prétextant chercher un papier spécifique, toutes les filles ont compris ce que c’est, de plus ce sont les seules feuilles manuscrites. La encore je suis sur que la directrice l’a remarqué.C’est le moment qu’elle choisie pour visiter l’entrepôt. Tout le monde se lève pour l’accompagner. Je kaçak bahis profite de ce moment pour ranger la table.MANON rassemble les différents documents. La table est vide seul le dossier rose reste ouvert sur la table. PATRICIA ne me laisse pas le temps de le ranger elle m’appelle. _juju vient avec nous tu finira le rangement plus tard. Les filles ont le sourire, je suis un peu mal à l’aise. La directrice veut tout voir, elle discute simplement avec les filles, elles se tutoient, plaisantent. Vingt minutes suffisent pour faire le tour de l’entrepôt. La directrice nous complimente pour la propreté des locaux, PATRICIA lui répond qu’il faut féliciter notre petit juju car c’est moi le responsable. Toujours pareil, elle ne fait pas de remarques mais son regard inquisiteur semble de plus en plus intéressé. De retour dans la salle commune, elles continuent leurs discussion devant un café, pendant que je m’affaire à la préparation du repas.Le questionnaire est toujours sur la table, La directrice signifie à MANON son oubli du dossier rose. C’est encore PATRICIA qui répond. _Non, ce n’est pas à MANON, c’est un contrôle qualité interne à notre équipe. C’est notre petit juju qui a bien voulu répondre à quelques questions pour nous aider à mieux le comprendre et lui permettre de s’améliorer. _Je suis surprise et curieuse PATRICIA. Je peux le lire. _C’est assez personnel, mais je pense que juju est ravi de voir la directrice intéressée par son travail. D’ailleurs, aucune de nous ne l’a encore lu, il a fait ça hier soir. Je ne sais plus où me mettre, j’ai vraiment peur de perdre mon emploi. _julien tu as l’air assez inquiet ? Je souhaite simplement connaître mes salariés. Je trouve intéressant de lire les remarques du seul homme de l’équipe. _Madame la directrice, je suis inquiet et très embarrassé en effet. Ce questionnaire sort en grande partie du cadre professionnel. Mais si Madame PATRICIA pense que vous pouvez le lire alors je m’incline. _ Très bien julien, je comprends votre gêne, je le verrai peut être plus tard. Vous mangez ici le midi ?_Oui oui, notre cuisine est bien équipée, à tour de rôle on porte à manger, et juju se fait un plaisir de nous préparer le repas. _C’est un homme surprenant. _C’est un très bon cuisinier en plus. _Alors si c’est possible je veux bien manger avec vous. _Bien sûr FLORENCE. juju tu fais le nécessaire. _Bien sûr Madame PATRICIA. C’est un plaisir de vous inviter à partager le repas avec nous Madame la directrice. Sur ces mots elle sort rejoindre les collègues dehors fumer une cigarette. PATRICIA reste avec moi dans la cuisine, elle feuillette le questionnaire pendant que je prépare le repas. _juju comment vas tu ?_Bien Madame PATRICIA mais je suis très inquiet pour la directrice. _juju tu me fais confiance, alors ne t’inquiète pas. J’ai parlé longtemps avec STÉPHANIE. Elle m’a tout expliqué. Je suis très contente pour toi. Tu as fais le bon choix. Je suis moi aussi très fière de toi. Continu, tu es parfait._Merci Madame PATRICIA, mais je dois vous dire que j’ai peur pour mon avenir professionnel à cause du questionnaire. _Arrête avec ça. Penche toi en avant, mets tes mains sur le plan de travail, écarte tes jambes, suce mon doigt. PATRICIA enfonce son majeur dans ma bouche, de son autre main elle défait le bouton de mon pantalon qui tombe sur mes chevilles. _juju je comprends tes inquiétudes, mais je t’assure tu ne risques rien, bien au contraire. Mais mon doigt rentre tout seul, ton cul est vraiment très très ouvert mon juju. Je suis obligée d’en mettre deux et même trois sinon tu ne va rien sentir.C’est parfait, tu cambres bien ton cul, c’est comme ça que je te veux. Montre moi que tu aimes ça. Très bien, tu as encore franchi une étape. Dis moi à quoi penses tu ?_Madame PATRICIA, c’est très bon ce que vous me faites. Je suis excité._C’est quoi qui t’excite ?_La sensation je bande, j’aimerais être nu devant tout le monde. _Même devant la directrice ?_Ouiiiii, Madame PATRICIA. Ooooh Ouiiiii c’est trop bon de sentir vos doigts me fouiller le cul, Ouiiiii, merci. _Ne cri pas trop fort, les filles et la directrice vont s’inquiéter. Tu es vraiment très très ouvert, ton cul n’a jamais été aussi souple, ce week-end tu as été bien défoncé, c’est de mieux en mieux.Allez on arrête, si je continue tu vas jouir. Tu as du travail, le repas ne va pas se faire tout seul. Nettoie mes doigts qui t’ont fouillés le cul, lèche bien. Remonte ton pantalon et prépare le repas. Je suis sûre que tu es moins stressé maintenant, mon juju. _Oui merci Madame PATRICIA.

Ben Esra telefonda seni bosaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Leave a Reply

E-posta hesabınız yayımlanmayacak. Gerekli alanlar * ile işaretlenmişlerdir