Elle

Ben Esra telefonda seni bosaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Elle[voici mon premier récit, plein de rebondissements, de passion et de sexe torride. j’espère qu’il vous plaira. bonne lecture] Les années passent mais les souvenirs restent. Gravés à jamais, ils font de nous ce que nous sommes. Cette fille a participé à ce que je suis aujourd’hui. Je l’avais rencontré un été, et ce fut le point de départ d’une des plus belles relations que j’ai pu avoir dans ma vie. J’allais cet été là passer le mois d’août en vacances chez en ami. J’avais 17 ans et les vacances chez un ami voulaient en réalité dire les vacances dans la famille d’un ami.Elle, c’était sa cousine, elle était belle, très belle même et l’est encore d’avantage aujourd’hui. De longs cheveux châtains, 1,65m, fine, très peu de seins mais un cul absolument magnifique. Elle avait surtout un visage d’ange, un sourire et un regard magnétique. Moi fanfaron encore vierge, je n’aurai jamais pu imaginer intéresser une fille si belle et de 6 ans mon aînée.La rencontre s’était faite à la plage. J’arrivais avec mon pote, torse nu, maillot de bain rouge à la David Hasselhoff (le goût pour les chansons bizarres en moins). Un corps fin mais musclé, des cheveux mi long blondis par le sel et le soleil, une peau bronzée, le sourire en coin et l’œil coquin. Franchement, toujours puceau mais pas trop mal en fait. Cette description vient d’elle (le qualificatif de puceau en moins), de sa mémoire, elle me confia des années après cette scène, qu’elle s’en souvenait comme si c’était hier, et qu’à cet instant elle a su que je lui plaisais.L’été passa vite, entre rigolades, blagues nases dont je suis un expert et piques que je sais délicieusement envoyer. Elle n’était pas en reste de ce côté là et la séduction était clairement perceptible.Mais n’oubliez pas le point névralgique de tout ça, j’étais vierge et elle avait 6 ans de plus que moi. Du coup la séduction clairement perceptible l’a été à posteriori, mais cet été là je n’en avais pas conscience, je n’avais pas confiance et je ne tenta rien… Elle de son côté, sûrement gênée par mon âge et le fait de devenir cougar au yeux de sa famille ne fit rien non plus. Après cet été chacun rentra chez soit, on resta en contact mais la passion inavouée et la distance ne nous permirent pas d’imaginer autre chose.Il nous fallut 2 ans pour nous revoir, j’étais plus sur de moi, plus téméraire, les passions se déclarairent et nous nous vîmes finalement un après midi chez notre ancêtre commun, Asterix le gaulois. Cet journée fut merveilleuse de complicité, de câlin et d’embrassades passionnées.Mais encore une fois un grain de sable était dans les rouages. Cette fois ce n’était pas la timidité mais la fidélité, malgré l’écart que je venais de faire cet après-midi là, j’étais bel et bien en couple. Je venais de la rencontrer et je suis resté 4 ans avec elle. Je perdi ma virginité avec elle et c’est vraiment tout ce que j’aurai à raconter de cette aventure.[4 years later] Enfin célibataire, après 4 années à me perdre me voilà de retour, la bête bursa escort est lâchée. J’ai envie de ratt****r le temps perdu, à 23 ans et après n’avoir connu qu’une nana dans ma vie, j’ai vraiment envie d’en profiter. J’ai grandi, je suis incommensurablement plus sûr de mes charmes et l’été arrive vite quand on sort beaucoup… Cet été là je travaillais mais mon pote (bon j’en ai d’autres en vrai) m’invite a venir un week-end dans la maison de vacances de ses parents, comme au bon vieux temps. J’entends déjà le bruit des vagues et l’odeur du barbecue. A peine arrivé qu’un déjeuner de famille était prévu. J’y allais tout content de revoir tout sa famille et sans imaginer une seule seconde qu’elle serait la. Ça faisait 4 ans que l’on ne s’était pas parlé mais elle me faisait toujours autant rire et puis qu’est ce qu’elle était belle. Ce déjeuner nous permis de nous retrouver, de discuter et me donna l’occasion de rencontrer son mec… Ouai son mec… Elle avait alors 29 ans, était avec ce gars depuis longtemps, il etair très intégré dans la famille et beau mec il faut l’avouer. Ça parlait officialisation ou enfant, enfin bon, un couple plein de projets.J’étais heureux pour elle, il était plutôt cool, du coup on s’organisa une petit sortie le soir, le cousin, son mec, elle et moi. La soirée était toute aussi réussie que le déjeuner, pleine de rigolade. C’est le lendemain que tout a commencé à chavirer, elle m’envoya un SMS en m’appelant “chat“ (petit surnom qu’elle m’a toujours donné), les échanges furent taquins, ambigu, je devinais que je lui plaisais toujours, et elle su rapidement que c’était réciproque. Dans nos échanges elle me confia qu’en rentrant de la soirée son mec l’avait questionné en lui demandant directement ce qu’il y avait entre elle et moi. Elle nia la passion qui était la notre et nous nous revimes tous les 4 dans un autre bar le soir avant mon départ, le lendemain. Encore une fois une soirée pleine de rire à la différence que je caressais ses cuisses alors que son mec était assis en face de moi. Le lendemain je partais mais cette fois le contact ne fut pas coupé, nos appels, email et SMS et étaient enflammés, les envies étaient dites, écrites, décrites. Son mec fini par fouiller son téléphone, s’en suivi clash, scandale et séparation en perspective. Elle choisie alors la raison à la passion…Enfin bon pendant deux jour seulement… notre passion l’un pour l’autre débordait et elle ne pu se résoudre à me perdre une fois de plus. De mon côté j’étais célibataire et la situation était bien plus simple. Alors les discussions quotidiennes reprenait jusqu’au jour où après 1h de conversation téléphonique elle me dit que son mec était sur Paris depuis la vieille… Je lui dis qu’elle aurait pu me prévenir, que j’aurai pu être avec elle depuis hier, et que je partais pour la gare prendre le premier TGV. Elle essaya de m’en dissuader mais elle rêvait du contraire.2h après me voilà à la gare, elle me récupéra, nous nous embrassame fougueusement bursa escort bayan et direction l’hôtel (oui oui elle voulait me dissuader de venir mais 2h après avoir raccroché elle avait réservé un hotel). Nous y voici enfin, plus de 6 ans après notre rencontre, après tant de frustration, de passion et je dirais même sans hésiter d’amour, nous voilà ensemble, enfin. On s’est embrassé sans attendre, nos corps collés l’un à l’autre, nos bouches se jouaient des lèvres de l’autre et nos langues dansaient ensemble. On s’est embrassé encore et encore. La douceur de ses lèvres me rendaient fou et mes mains passairent de son dos à ses fesses si attirantes. Les siennes passèrent sous mon t-shirt pour caresser ma peau si chaude.Elle retira mon t-shirt et continua de m’embrasser tout en descendant sur mon torse, mon ventre et… remonta avec sourire joueur. Je là déshabilla à mon tour, lui retira le haut et là plaqua à nouveau à moi. Nos peaux se touchait et nos baisers redoublairent de passion. J’ouvris alors son jean pour le faire descendre à ses pieds. Elle était parfaite, et avait mis une superbe lingerie en dentelle tout à fait à mon goût. J’avais perdu ma virginité des années auparavant mais j’allais connaître des plaisirs et une passion jamais égalée. Je l’entraînai sur le lit, l’embrassa encore, j’en tremblais d’excitation. Elle embrassa ma bouche, mon cou, mon torse, descendit doucement, remonta, redescendit puis remonta, chacun de ses baisers sur ma peau n’étaient que douce torture. Elle arriva enfin à mon jean, défis ma ceinture et embrassa mon sexe par dessus le coton de mon boxer. Sentir la chaleur de son souffle, la pression de ses lèvres, était divin. Elle libéra alors mon sexe me sourit et engloutit mon sexe dans sa bouche avide de désirs. Elle me regardait dans les yeux, elle m’aimait je le savais, je le voyais… Sa bouche enroulait mon sexe, ses mains accompagnaient sa bouche, elle était belle, elle était douée. Me voyant prendre mon pied elle continuait de plus belle, accélérant, alternant longue descente et aller retour frénétique. Elle prenait son temps et s’en amusait. Mon plaisir montait et elle en était ravis. Lécher la hampe de tout son long, couvrir mon sexe de baisers, prendre mes testicules dans sa bouche puis revenir sur ma queue. Je prenais mon pied et lui dis alors d’arrêter, elle me sourit et continua de plus belle, je lui dis alors de se retirer mais elle continua encore et encore, faisant disparaître mon sexe au fond de sa bouche jusqu’à sentir mon orgasme exploser dans celle-ci , elle ralenti alors le rythme accompagnant mon orgasme et ne s’arrêta qu’après avoir avalé l’expression de mon plaisir. Je lui souris et lui dis à quel point elle avait été merveilleuse et que personne ne m’avait fait connaître une tel fellation. Personne alors n’avait bu ma jouissances. En guise de réponse, j’ai reçu droit à un sourire et à un “il y a autre chose que tu voudrais que je te fasse connaître ?” je lui souri alors a mon görükle escort tour et l’embrassa amoureusement. Quelques petits minutes plus tard après un moment tendre remplis de nombreux baisers et caresses me voilà en train de m’occuper d’elle. Je l’allonge alors sur le dos, me glisse entre ses jambes et frotte mon sexe à l’entrée de son sexe. Elle est trempée, me supplie de la pénétrer enfin, mais c’est à mon tour de la faire languir. Mes aller-retours font coulisser mon sexe sur sa longueur, des lèvres au clitotis, elle gémis, me regarde en se mordant le lèvres, un regard qui veut dire “jtadore mais tu m’énerves”. Je l’embrasse et fais courir ma bouche le long de son corps, son cou, ses seins, ses tétons si sensibles, son ventre, son sexe. Avant d’y poser ma bouche je m’amuse à en faire le tour, à embrasser l’intérieur de ses cuisses. Je pose enfin ma bouche sur son bouton pour le caresser de ma langue, elle se tortillait, respirait fort et dans un élan où elle retient sous souffle m’agrippa pour mettre fin à mes jeux de langue afin que je vienne enfin la pénétrer. Me sentir en elle, sentir sa chaleur, son humidité, la voir se tortiller, se contracter, jouir de mes coups de reins était magique, les positions s’enchaînaient, le plaisir et la complicité étaient à leurs paroxysme. La penetration fut d’abord douce et lente comme si nous voulions profiter, prendre le temps de ressentir chaque cm. Une fois au fond nous nous sourime avec un air de joie et d’accomplissement à la fois. Douceur du missionnaire, fougue de la levrette, sensualité de la cuillère, nous prenions notre plaisir sous toutes ses formes jusqu’à ce que dans une air malicieux elle attrapa ma queue pour la diriger vers ses fesses. Ma surprise la fit sourire. Elle qui n’avalait pas le sirop de son conjoint voulait me faire découvrir autre chose qu’elle ne lui offrait pas. Elle fut la première à se donner ainsi à moi, sans retenue, sans limite, offerte à mes moindres désirs par passion, par amour. Très étonnamment la pénétration fut relativement facile, elle était allongé sur le dos, le jambe relevées et je la pénétrais de tout mon long. Elle se caressait, j’accélèrais, me contractais et dans un dernier coup de reins je jouissais en elle. Le week end fut long et si cours à la fois. On s’est découvert encore et encore comme si c’était la dernière fois et que nos vies en dépendaient.Depuis, on a 10 ans de plus, on s’est revu parfois. Elle a eu des enfants et moi aussi, mais pas ensemble. On s’écrit de temps en temps , c’est pas la mère de mes enfants mais c’est peut être le seule femme pour qui la passion ne disparaîtra pas avec les années, une passion sans limite, une flamme qui ne s’est jamais vraiment éteinte et qui se ravive à la moindre brise. C’est mon amie et si nous se sommes pas ensemble c’est que la distance et la vie n’a pas facilité les choses et que surtout au fond de nous, nous ne voulions pas qu’un quotidien détruise cette passion unique. Elle fait parti de moi et de ce que je suis, elle m’a fait découvrir le sexe, passionné, sans tabou ou seul le plaisir de l’autre compte. Je me suis construit dans son désirs et si j’aime et respect autant les femmes aujourd’hui c’est aussi grâce à sa manière d’être une femme.

Ben Esra telefonda seni bosaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Leave a Reply

E-posta hesabınız yayımlanmayacak. Gerekli alanlar * ile işaretlenmişlerdir