Vaness

Ben Esra telefonda seni bosaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Bdsm

VanessJ’ai eu un rdv avec Vaness68 en discutant sur un site coquin d’internet.Nous avions échangé quelques mails et l’envie d’un contact se ressentait de plus en plus en regardant ses mots et son profil dans mon boxer.Puis à force j’ai proposé un rencontre….Un matin nous avions réussi à croiser nos emplois du temps respectifs.Elle devait me rejoindre et suivre ce que nous nous étions dit…J’entendis une voiture arriver et je vibrais déjà mais ce fut le véhicule suivant qui s’arrêta enfin devant chez moi.Et la je vis qu’elle suivait nos échanges au mot, une fois la voiture garée elle prit un bandeau et m’attendit.Je suis allé à sa rencontre, un sourire, de belles lignes et je l’invitais à me suivre.Dès qu’elle fut chez moi elle mit son bandeau et là je la guidais par la main il n’y aurait plus un mot.Je l’ai emmené dans le salon et je la dégustais des doigts et des mains sur tout le corps…Ses habits la couvraient encore mais les quelques parties où je sentais sa peau sous celle de mes mains me donnait de plus en plus envie de sentir et découvrir chaque cm de sa douceur.Ses frémissements, la sensation d’une chaire de poule sous sa peau m’excitait de plus en plus et je me sentais raidir.Doucement elle retira sa jupe et je découvris qu’elle n’avait pas de dessous hormis ses bas…Sans réfléchir je lui ôtais son haut.Je continuais de la caresser au niveau de ses hanches en remontant vers sa poitrine.A l’aveugle Vaness me tâtait et me prit la ou j’étais devenu dur.Puis relâcha et me laissait la caresser.Je me baissais et pris sa jambe gauche j’approchais mon visage et je sentis cette peau délicate qui m’envahit.Je n’en pouvais plus ce joli corps, je devais le gouter de ma langue..En remontant je devinais de plus en plus son sexe et je n’avais plus qu’une idée en tète, le gouter.Je percevais ce corps de plus casino siteleri en plus dénudé, voir quasi habillé de voile semi transparent.Je sentais mon sexe avoir des spasmes, la situation était l’antre du plaisir.Mon gout pour les dessous m’interdit de lui ôter ses bas, seule chose qui habillait Vaness à ce moment.Le fait de la savoir entièrement aveugle mais emprise à mes caresses me rendait comme ivre de plaisirJe me déshabillais à mon tour et de ses mains elle fit descendre mon boxer qui résistait encore à la seule force de mon membre raidi.Alors sans me contrôler je m’approchais de nouveau de ses hanches avec mon visage, Je pouvais percevoir de légers tremblements de sa part puis je me dirigeais lentement vers son entrecuisse où une moiteur excitante régnait.Il devenait difficile de contrôler quoi que ce soit, je m’approchais à quelques millimètres de sa chaire humide, qui semblait gorgée de nectar de plaisir. Instinctivement, je déposais mes lèvres sur le haut de son pubis. Au même moment je sentis Vaness inspirer par petits spasmes.Puis avec délicatesse du bout de ma langue je glissais pour gouter de tous mes sens à son sexe .Le parfum de son désir me contrôlait, je fermais les yeux et je continuais de masser ses lèvres, à les ouvrir, à les pénétrer seulement avec ma langue.Vaness laissait échaper de petits soupirs agréables qui me semblaient dire continue, continue…Sans trop d’excès, je sentais couler entre ma peau et la sienne un mélange de son nectar charnel et de ma salive. Cette sensation me plaisait, j’avais l’impression que le temps s’arrêtait.Puis doucement je me retirais et de nouveau j’observais les lignes de son corps, délicates, dessinées, merveilleuses…Je sentais ma queue devenir de plus en plus dure, une impression que toute ma verge était tiraillée de plaisir. Toujours canlı casino à l’aveugle et avec délicatesse, Vaness plaça à tâtons sa mains sous mes bourses et me fit comprendre qu’elle aussi voulait gouter mon membre.Elle se cala à quatre pattes sur le canapé et je la guidais de mes mains pour qu’elle soit à l’aise.Là je ne pouvais fermer les yeux… je dégustais chaque seconde en guidant mon sexe vers sa bouche.Le contact de ses lèvres sur mon gland me transmit une décharge dans tout le corps. J’avais à mon tour de très légers mais perceptibles tremblements.La chaleur de sa bouche délicate, les caresses de sa langue tout autour de mon membre me faisaient planer.Que c’était bon et beau.Je la sentais m’aspirer, jouer de toutes ses facultés sur mon sexe.Chaque aller-retour de sa bouche me passionnait, me faisait sentir le plaisir monter. Mais Vaness accélérait….Je sentais que je ne pourrais résister plus longtemps tellement c’était bon, tellement j’étais aspiré, alors je voulu reculer d’un pas, mais Vaness émis un son délicat et de la main serra ma queue, je ne pouvais pas me retirer. Elle accélérait le mouvement de branle sur ma verge et m’aspirait plus fort et écrasait sa langue tout autour de mon gland prêt à exploser.Je voulais me retenir, profiter encore de ce moment, à chaque seconde qui passait ses mouvements me faisait ressentir une pression incontrôlable, des spasmes dans la verge et toutes les veines de mon sexe gonflaient comme si elles allaient exploser.Et sans me rendre compte, j’expirai et d’un râle, j’explosais. Mon corps entier semblait s’être libéré par ce plaisir… de nombreuses saccades se déclaraient, un orgasme immense m’envahit. J’entendis Vaness avaler mon jus qui avait du inonder sa gorge et sans attendre elle me tira à elle,J’embrassais sa poitrine, j’étais ivre du bonheur kaçak casino qu’elle m’avait offert, elle me repoussa la tète vers sa chatte qui était encore plus humide que jamais, je compris que c’était à mon tour de la faire jouir de ma bouche.Alors je commençais de nouveau à la déguster, elle serra ma tète de ses mains je compris que je devais accélérer.Je suçotais son clito, j’enfonçais profondément ma langue en elle, je glissais un doigt puis deux tout en la léchant.De nouveau j’étais dur alors je continuais, Vaness exprimait de petits gémissements qui étaient de plus en plus rapprochés.Je jouais de plus belle avec ma langue et mes doigts. D’un coup son corps se raidit et je l’entendis gémir longuement en même temps que son sexe s’était comme refermé sur mes doigts.Son jus chaud dégoulinant sur mes doigts et dans ma bouche. J’étais à présent heureux de lui avoir donné ce qu’elle m’avait précédemment offert…De nouveau sa main palpa ma queue je pense pour savoir comment je me sentaisEt j’étais raide… complètement raide… avec juste une envie sentir sa chair chaude, délicate et humide sur la peau de ma verge.Je la guidais pour qu’elle soit stable et à quatre pattes devant moi sur ce morceau de canapé.Avant de la toucher, je me délectais de la voir ainsi, attendant que je la pénètre. Ses bas, sa position la vue qui m’était offerte, son minou encore souillé de nos étreintes buccales étaient un spectacle érotique au plus au point.Je pris ma queue par sa base et en m’avançant sur son entrecuisse j’en profitais pour frotter mon gland et jouer avec ses lèvres gonflées.Puis je remontais un peu pour m’enfouir dans le creux de ses reins.J’avançais mon sexe centimètre par centimètre et la chaleur de son humidité couvrait peu a peu ma queue dressée.Vaness émis quelques râles puis se courba lentement à chacun de mes aller-retour qui étaient brefs. La sensation qu’elle me procurait était adorablement excellente.Enfin, je la sentis jouir. Elle agrippait un cousin pour étouffer ses gémissements. Son corps tremblait de plaisir. Quel bonheur partagé.

Ben Esra telefonda seni bosaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Leave a Reply

E-posta hesabınız yayımlanmayacak. Gerekli alanlar * ile işaretlenmişlerdir